Trois nouvelles arrestations de sympathisants de l’opposition

Ecrit par: Krystel MAURICE

Trois sympathisants du Parti du sauvetage national du Cambodge ont été incarcérés mercredi à Phnom Penh pour avoir participé à la manifestation du 15 juillet 2014 qui avait dégénéré. Une quarantaine de personnes avaient été blessées, des gardes municipaux pour la plupart.
Roeun Chetra et Yun Kimhour, deux chauffeurs de tuk-tuk, ont été arrêtés hier tandis qu’un troisième activiste, Yea Thong, a été arrêté plus tard dans la journée de mercredi.

Ils risquent sept ans de prison s’ils sont reconnus coupables, a commenté Sam Sokong, l’avocat de deux des prévenus qui reconnaît que ses clients ont bien participé à cette manifestation mais réfute toute  violence de leur part.

Ces arrestations interviennent deux jours seulement après la déclaration du Premier ministre réclamant davantage d’arrestations pour les violences commises lors de cette manifestation.

Suite à cette intervention de Hun Sen, le juge Keo Mony a émis cinq mandats d’arrestation contre des militants. Trois d’entre eux viennent d’être incarcérés mais les identités des deux autres personnes recherchées n’ont pas été révélées.

Le 21 juillet, 11 militants de ce parti ont été condamnés à des peines de sept à vingt ans de prison pour « insurrection » dans le cadre de cette manifestation.

Krystel Maurice

Lire aussi  Trafic des antiquités cambodgiennes: une « liste rouge » sur internet