Textile: l’OIT réclame une enquête indépendante et la libération des détenus

Ecrit par: Krystel MAURICE

Dans un communiqué publié hier, l’Organisation internationale du travail (OIT) fait part de « sa profonde inquiétude » à propos de la  répression des forces de l’ordre contre des employés du textile la semaine dernière dans la banlieue de Phnom Penh.

Elle appelle le gouvernement cambodgien à conduire « sans délai une enquête indépendante afin de savoir ce qui a justifié l’action de la police, de déterminer les responsabilités, de punir les coupables et d’empêcher que de tels acte ne se reproduisent. »

A propos des « allégations d’arrestations », l’Organisation internationale du travail rappelle que « la détention de syndicalistes pour des raisons liées à leurs activités de défense des intérêts des travailleurs constitue une  grave interférence dans les libertés civiles en général et dans les droits des syndicats en particulier ».

Enfin, elle presse le gouvernement de donner aux forces de police toutes les instructions adéquates pour éviter de nouvelles violences et l’exhorte à « libérer les syndicalistes et les travailleurs détenus pour avoir participer à une grève portant sur le salaire minimum ».

Krystel Maurice
Lire aussi  Actions judiciaires contre les responsables syndicaux du textile