Temple de Preah Vihear: une splendeur au bout du monde

Ecrit par: Krystel MAURICE

Le temple de Preah Vihear, premier gopura au lever du jour Photo Krystel Maurice

Connu sous le nom de Phnom Preah Vihear, qui signifie montagne de l’Ermitage Sacré, le temple est situé le long de la frontière avec la Thaïlande. Edifié sur un promotoire de la chaine des Dangrek, le site du temple est délimité par des falaises abruptes d’une hauteur de 547 mètres. Le panorama sur la plaine du Cambodge y est époustouflant.

A l’origine, le site n’abritait qu’une communauté d’ermites qui vivaient dans les grottes que l’on peut voir dans la falaise. C’est aujourd’hui un lieu de pèlérinage où les Khmers viennent se reccueilir.
Le temple lui même, a été construit sous le règne de Sûryavarman I (1002-1050)et était dédié à Shiva. Mais il n’a été achevé qu’au XIIe siècle sous le règne de Sûryavarman II.

Comme bon nombre de temples khmers, il présente une succession de  cours et de gopuras (tours portail) organisés le long d’un axe principal. Mais à la différence de la plupart des temples dont l’axe est orienté ouest-est, celui de Preah Vihear est orienté nord-sud.

Au nord un escalier monumental de 159 marches mène à une terrasse pavée bordée de nagas (serpents).

Les décors les plus précieux se trouvent sur les Gopuras dont beaucoup sont en excellent état de conservation. De très belles sculptures représentant les dieux hindous ornent les pilastres, les piliers et les linteaux.

Essentiellement construit en grès extrait sur place, certaines parties du temple sont cependant en latérite, comme les soubassements des colonnes par exemple. De petites briques ont également été utilisées notamment pour construire les voutes à encorbellement.

Lire aussi  Hong Kong: un « Moustique » à prix d’or

Militaire sur l’escalier central. Jour de pluie à Preah Vihear en mars 2009. Le personnel d’entretien du site commence sa journée. Réservoir le long de l’allée centrale, janvier 2010.
Lever de soleil sur le 2ème gopura, janvier 2010. Est du 2ème gopura, janvier 2010.
Des décorations en excellent état. Linteaux et portiques sculptés. De nombreux portiques ont été étayés.
Un militaire cambodgien en faction sur la falaise au lever du soleil, janvier 2010. © Krystel Maurice Un panaroma à couper le souffle sur la plaine cambodgienne et les mont Dangrek. ©Camille Suhard, mars 2009 Offrandes matinales dans la bibliothèque située au sud du site.
Salutations très militaires d’un fils de soldat cambodgien.

Texte et photos Krystel Maurice

 
  • Angkor
  • Cambodge
  • temple
  • Temple de Preah Vihear