Recrudescence de cas de dengue

Ecrit par: Krystel MAURICE

Pour lutter contre la dengue, une des solutions préconisée consiste à mettre des guppy, de petits poissons tropicaux, dans les jarres et les récipients.

L’an dernier, la dengue a fait des ravages au Cambodge, tuant 185 enfants et  affectant 42,362 personnes. Et voilà que les premiers chiffres communiqués par le ministère de la santé annonce une hausse de 10% du nombre de cas durant les trois mois de l’année, soit  1,499 personnes  atteintes du virus contre 1365 durant la même période l’an dernier. La grande majorité des cas répertoriés concernent des enfants de 4 à 15 ans.
A ce jour huit enfants sont décédés, un chiffre identique à l’an dernier.

Transmis à l’homme par le moustique Aèdes, le virus de la dengue se propage durant la saison des pluies, de mai à fin octobre, et affecte plus particulièrement les enfants. Ce moustique prolifère en milieu urbain et pique durant la journée, à la différence des moustiques porteurs de la malaria que l’on trouve dans la campagne et dans les forêts et qui eux, piquent durant la nuit.

Fièvre, maux de tête, douleurs musculaires et articulaires, fatigue, nausées, vomissements, éruption cutanée sont les symptômes les plus classiques de cette infection. Mais des formes hémorragiques, plus rares, peuvent entrainer la mort.

Guppy

Le Dr Ngan Chantha, directeur du programme de lutte contre la dengue au ministère de la santé estime que les bouleversements climatiques  et les migrations humaines sont à l’origine de la recrudescence du virus.

Des arguments que Sonny Krishnan, le responsable de la communication de l’OMS au Cambodge ne partage pas. Selon lui, cette propagation est principalement due à l’ignorance des cambodgiens qui stockent des jarres pleines d’eau  à proximité ou à l’intérieur des maisons. C’est dans cette eau que les larves des moustiques prolifèrent, explique -t -il. Une des solutions qui a fait ses preuves consiste à mettre des guppy, de petits poissons tropicaux, dans ces jarres et récipients. Ils  se nourriront des larves.

Lire aussi  Musée national du Cambodge: la plus belle collection de sculptures khmères au monde