Phnom Penh: la Fête des eaux est annulée

Ecrit par: Krystel MAURICE

Fête des Eaux à Phnom Penh, non datée.

A Phnom Penh, la Fête des eaux qui devait se dérouler du 24 au 26 novembre est annulée, a annoncé samedi le gouvernement cambodgien dans un communiqué évoquant la faible hauteur d’eau de la rivière et la sécheresse à laquelle le Cambodge est confronté.
En dépit de l’annulation des festivités, ces trois jours seront cependant fériés, précise le communiqué.

Cette décision est pour le moins surprenante, le Premier ministre Hun Sen ayant déclaré il y a moins deux semaines que la manifestation serait maintenue en dépit de la sécheresse.

Hier, le Premier ministre a expliqué que les courses de bateaux étaient habituellement organisées lorsque le niveau de l’eau se situait entre 7 et 8 mètres. « Aujourd’hui la hauteur de l’eau n’est que 5,07 mètres », a-t-il précisé ajoutant qu’elle devrait atteindre 4,2 mètres seulement au moment du Festival.  « Le niveau de l’eau est si bas qu’ils ne peuvent ramer ».

Pourtant les traditionnelles régates se sont disputées sans anicroche hier à Svay Rieng ainsi qu’à Battambang les 26 et 27 octobre où, selon les organisateurs, le niveau de l’eau n’atteignait que 2,5 mètres.

L’argument avancé par le gouvernement laisse certains observateurs sceptiques, parmi lesquels Ou Virak, à la tête du think thank Forum du futur. « Dans l’histoire du Cambodge, le niveau de l’eau n’a jamais été une condition préalable à la tenue du festival », déclare-t-il au quotidien anglophone The Phnom Penh Post. Selon lui, les raisons de cette annulation ont plutôt à voir avec les troubles politiques de la semaine dernière au cours de laquelle deux députés de l’opposition ont été battus par des hommes de main tandis que Kem Sokha, le numéro 2 de l’opposition a été démis de ses fonctions de Premier vice-président de l’Assemblée nationale.

Lire aussi  Inauguration du plus grand barrage du Cambodge près de Kampot

« La situation politique est trop volatile » et le « gouvernement veut éviter que des millions de Cambodgiens ne viennent à Phnom Penh » estime-t-il en ajoutant: « Si l’un des critères consistait à avoir un niveau d’eau idéal, nous n’aurions jamais de festival».

Au cours des cinq dernières années, les festivités ont été annulées à quatre reprises: en 2011 et en 2013 en raison des inondations, et en 2012, suite au décès du roi Norodom Sihanouk.

Krystel Maurice