Les criquets font recette

Ecrit par: Krystel MAURICE

Pièges à criquets autour du village de Kompong Kleang. Photo Krystel Maurice

En juin et juillet, au début de la saison des pluies, de curieuses installations sont dressées autour des villages cambodgiens et dans les rizières.
La nuit venue, les plastiques sont déployés entre les deux cannes de bois, et le néon qui les surmonte est allumé. Attirés par la lumière, les insectes buttent sur la bâche et tombent dans la mare. Des dizaines de crickets et de sauterelles se retrouvent ainsi pris au piège. Il n’y pas plus qu’à les ramasser et à les passer à la poêle (voir ici nos recettes).
Les Cambodgiens, gros amateurs d’encas en tout genre, adorent les faire craquer sous la dent à l’heure de la bière. Tous vous diront qu’il faut en profiter car d’années en années, les criquets sont de moins en moins nombreux. Sur les marchés les criquets sont vendus 5000 riels (un peu moins de 1 euros) la mesure, l’équivalent d’une boite de lait concentré.

Krystel Maurice

  • Cambodge
  • criquets
  • piège à criquets
Lire aussi  La police reste sourde à un nouveau mandat d’amener contre Meas Muth