Le Cambodge réduit la faim et atteint l’Objectif du millénaire

Ecrit par: Krystel MAURICE

Une part significative des futures générations risquent de présenter des troubles physiques et mentaux en raison de la malnutrition, souligne la FAO. Photo Krystel Maurice

Le pourcentage de Cambodgiens sous-alimentés a été réduit de moitié par rapport à 1990, selon un rapport de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) rendu publique le 28 mai. Le Cambodge atteint ainsi l’Objectif numéro 1 du millénaire pour le développement (OMD), qui était de réduire de moitié la pauvreté et la proportion de personnes souffrant de la faim. Définis en 1990, ces OMD s’achèveront à la fin de l’année 2015.

Selon un communiqué de presse de l’organisation onusienne, 14% de la population cambodgienne continuent de souffrir de la sous-alimentation contre 32% en 1990. La Fao souligne cependant que 2 millions de Cambodgiens, « les plus pauvres et les plus vulnérables » restent chroniquement sous-alimentés. Ceux-là, « ne bénéficient pas de la croissance économique de la région et du Cambodge et sont en réalité laissés sur le bord de la route », relève la FAO.

Si la proportion d’enfants de moins de 5 ans accusant un retard de croissance est en recul, une « part significative des futurs générations risquent de présenter des troubles physiques et mentaux en raison de la malnutrition ».

Au total, 795 millions de personnes dans le monde continuent de souffrir de sous-alimentation contre 1, 1 milliard en 1990-1992, soit 10,9% de la population de la planète, contre 18% à cette époque.

Krystel Maurice

  • Cambodge
  • faim
  • FAO
  • malnutrion
  • Ojectif du millénaire
  • pauvreté
Lire aussi  Concessions foncières: qui possède quoi ?