Laurent Vallier et ses enfants ont bien été assassinés, confirme le juge cambodgien – Cambodge Post

Ecrit par: Krystel MAURICE

Laurent Vallier et ses quatre enfants ont bien été assassinés, a indiqué mardi le juge d’instruction cambodgien, en se fondant sur de nouvelles preuves médico-légales découvertes lors de l’enquête.

Laurent Vallier et ses enfants avaient disparu en septembre 2011.  La police cambodgienne s’était empressée de conclure au suicide. Une thèse contredite par les analyses réalisées par des experts français en 2013. Il reste qu’aujourd’hui, les assassins n’ont toujours pas été arrêtés.

Les corps de cet homme de 42 ans, originaire de Luz Saint-Sauveur et ses quatre enfants, âgés de 2 à 9 ans, avaient été découverts en janvier 2012 dans le 4X4 immergé dans l’étang de sa propriété, dans la province de Kampong Speu, dans le sud-ouest du pays. Dans un premier temps, l’enquête préliminaire avait conclu à un suicide du père de famille, qui aurait jeté la voiture dans le plan d’eau avec ses enfants à bord. Mais dans un deuxième temps, les autorités cambodgiennes ont ouvert une enquête plus approfondie, en collaboration avec des enquêteurs et des experts scientifiques français.

« Les Français et moi avons conclu ensemble qu’il s’agit d’une affaire de meurtre », a déclaré Chhim Rithy, juge d’intruction au tribunal provincial de Kampong Speu. Selon lui, les analyses médico-légales ont démontré que Laurent Vallier et trois de ses enfants n’étaient pas morts noyés. « Cela veut dire qu’ils sont morts avant (d’avoir été placés dans la voiture) et ont été poussés dans l’eau », a ajouté le juge d’instruction, précisant que le plus jeune des enfants avait été placé vivant dans la voiture.

Lire aussi  Sihanoukville: la plage de Serendipity endommagée par le typhon Ketsana

Par ailleurs, les enquêteurs avaient découvert des taches de sang dans la maison des Vallier et sur une corde. Ils ont également retrouvé des tongs n’appartenant pas au père de famille à la place du conducteur. « Les tongs appartenaient à quelqu’un qui a poussé la voiture dans l’étang et a sauté, en les laissant derrière lui », a précisé Chhim Rithy.

L’an dernier, ce dernier avait indiqué que Laurent Vallier avait eu, dans le passé, des problèmes concernant des titres de propriété avec la soeur de sa femme, décédée en 2009 en donnant naissance à leur quatrième enfant. La belle-soeur et les beaux-parents avaient été interrogés par les enquêteurs, mais aucune personne n’avait été interpellée dans ce dossier. Le juge d’instruction a indiqué que l’enquête était toujours en cours.

Krystel Maurice