L’ambassade de France s’en prend à la presse cambodgienne après le meurtre d’un français abattu à Phnom Penh

Ecrit par: Krystel MAURICE

Âgé de 43 ans, Franck Mathieu, un français expatrié depuis plusieurs années au Cambodge, a été tué le 24 juillet à proximité de son domicile de Phnom Penh. Il aurait été  attaqué par quatre inconnus alors qu’il s’engageait dans la rue 265 vers 1h50 du matin. Atteint d’une balle dans la poitrine, il est décédé à l’hôpital.

Selon une première version des faits, ses agresseurs auraient tenté de lui dérober son téléphone. Mais le chef de la police du district a démenti ces informations, précisant que la victime était toujours en possession de son téléphone et de 200 dollars en espèces. La police a interrogé sa petite amie âgée de 20 ans avec laquelle Franck Mathieu se serait disputé peu avant le drame.

C’est le sixième français décédés de mort violente au Cambodge dans des circonstances qui n’ont pas été éclaircies.

Déontologie

Au lendemain de ce meurtre, l’ambassade de France a vivement réagi à la publication dans les journaux et les sites cambodgiens des photos de la scène du drame. Des photos que l’ambassade juge « attentatoires au respect de la vie privée et de la dignité humaine et contraires aux règles élémentaires de déontologie de la presse ».
Dans un communique, elle  a appelé la presse cambodgienne« à cesser ce type de publication, choquante pour les familles des victimes et contraire à un journalisme de qualité ».
L’ambassade a également rappelé que « d’autres photos de ressortissants français, d’une nature comparable, ont déjà été publiées, au cours des derniers mois, par des journaux cambodgiens », allusion aux photos des corps du Français Laurent Vallier et de ses quatre enfants retrouvés dans l’étang de sa propriété situé près de Kompong Speu en janvier.

Lire aussi  Barrage de Stung Treng: le feu vert du gouvernement suscite de fortes inquiétudes

Pour choquante qu’elle soit, cette pratique est courante au Cambodge et plus généralement dans toute l’Asie. Et ce n’est pas le coup de colère de l’ambassade de France qui y mettra un terme, même s’il est parfaitement justifié. Mais puisque l’affaire est évoquée, il serait bon de savoir si l’ambassade de France a élevé une protestation de la même nature auprès de Paris Match lors de la publication sur son site internet de photos insoutenables montrant précisément les restes humains de la famille Vallier ?

Krystel Maurice

  • ambassade de France au Cambodge