Hong Kong: un « Moustique » à prix d’or

Ecrit par: Krystel MAURICE

A Hong Kong, le prix des logements ne cessent de grimper. Il vous faudra ainsi débourser l’équivalent de 516 000 $ américains  pour acquérir un appartement de 16 m2 qui vient d’être mis sur le marché ce mois-ci dans le secteur appelé High Place, explique le Wall Street Journal dans un article du 2 juin. A Hong Kong, les acheteurs ne cherchent d’ailleurs plus à connaitre la superficie d’un logement, la seule question qu’ils posent est celle du prix. Des prix plus en plus élevés pour des surfaces de plus en plus réduites. A tel point qu’on les a surnommé des unités « Moustiques ». Cette situation s’explique par une très forte pression foncière qui ne cesse de s’accentuer en raison notamment de la présence de riches investisseurs, majoritairement Chinois. Hong Kong serait ainsi la capitale la moins abordable au monde, selon une étude récente réalisée par Demographia, un « think tank » américain, cité par le journal. Ainsi en comparant la moyenne des revenus à celle des logements, une acquisition représente 17 fois le revenu annuel. A Vancouver, qui se situe en seconde position, ce ratio est de 10,6 et de 6,1 pour New York qui arrive en septième position.

Selon les chiffres officiels du gouvernement de Hong Kong, depuis 2007 les revenus se sont appréciés de 47% tandis que les prix des logements ont bondi de 154% sur la même période.

La population modeste, elle n’a d’autre choix que de s’entasser dans des appartements, partagés par plusieurs familles.

K.M

  • Hong Kong
  • immobilier
  • logement
Lire aussi  Expulsés d’une pagode de Phnom Penh , après avoir été chassés de leurs terres