Disparition de Laurent Vallier et de ses quatre enfants: les analyses ADN confirment l’identité des victimes – Cambodge Post

Ecrit par: Krystel MAURICE

Les expertises ADN menées sur les restes des corps retrouvés dans la  4X4 immergée de Laurent Vallier confirment l’identité des victimes. Il s’agit bien du Français Laurent Vallier et de ses quatre enfants, deux garçons et deux filles, âgés de 2 à 9 ans, qui avaient disparus  depuis la mi-septembre.

Sa voiture avait été retrouvée le 14 janvier dans l’étang de sa propriété près de Kompong Speu, à une cinquantaine de kilomètre de Phnom Penh.

« Les résultats d’analyse ADN effectués par la police médico-légale ont été officiellement remis au gouvernement cambodgien. Ils confirment que les corps trouvés sont ceux de M. Laurent Vallier et de ses enfants », a précisé jeudi l’ambassade de France dans un communiqué.

Deux informations judiciaires ont été ouvertes en France et au Cambodge. La justice française a également transmis une commission rogatoire internationale pour « demander le rapatriement en France des corps de la famille en vue d’un examen complémentaire ».

Aucune thèse privilégiée

L’urne funéraire contenant les cendres de l’épouse de Laurent Vallier, décédée en couche en 2009, avait été retrouvée dans sa voiture ainsi qu’une valise.

Les autorités cambodgiennes avaient indiqué que les ossements de deux des enfants avaient été placés dans cette valise. Mais une source policière proche de l’enquête avait ensuite précisé à l’AFP que la valise était cassée et que les restes des corps avaient pu s’y retrouver au fil des semaines passées sous l’eau.

Fin janvier, en dépit d’éléments troublants, la police cambodgienne avait conclu au suicide. Mais aujourd’hui, elle s’est refusée à commenter cette affaire dans lequel aucune piste n’était encore clairement privilégiée. « Le dossier est toujours en cours d’investigation », a indiqué à l’AFP le chef de la police provinciale Keo Pisey.

Lire aussi  De retour d’exil, Sam Rainsy, le chef de l’opposition, accueilli triomphalement - Cambodge Post

Krystel Maurice