Cambodge: le fils cadet de Hun Sen à la tête du service de renseignement

Ecrit par: Krystel MAURICE

Hun Manith, promu chef du service de renseignement du ministère cambodgien de la défense. Photo Facebook.

A 34 ans seulement, Hun Manith, le fils cadet du Premier ministre Hun Sen, a été promu chef du service de renseignement au ministère de la défense. Un sous-décret signé par son père en septembre précise qu’il remplacera le général quatre étoiles Chea Dara, également commandant-adjoint des Forces armées royales et qui dirigeait ce service depuis 2012.

Le major-général Hun Manith avait été nommé directeur-adjoint de ce service à cette époque. Il ne lui aura donc fallu attendre que trois petites années pour prendre les commandes de ce département, juste le temps de laisser le soufflé des élections retomber. « Ceux qui parlent de népotisme ont tort. Ces nouvelles pousses de bambou ont les compétences requises pour assurer ce travail», affirme Sok Eysan, le porte-parole du Parti du peuple cambodgien, interrogé sur la nomination de Hun Manith.

Avec cette nomination, le clan Hun Sen verrouille encore un peu plus le pays qu’il dirige depuis trente ans et renforce son contrôle sur d’éventuelles menaces à venir, qu’elles proviennent de l’intérieur ou de l’extérieur. Le fils ainé du Premier ministre, le lieutenant-général Hun Manet, dirige en effet déjà le département de lutte contre le terrorisme dans ce même ministère de la défense.

Hun Manet, 38 ans, chef du service antiterroriste.

Député de Kompong Speu depuis 2013, le plus jeune fils de Hun Sen, Hun Many, est quant à lui en charge des jeunes adhérents du Parti du peuple cambodgien au pouvoir.

Lire aussi  Taekwondo: le Cambodge qualifié pour les JO pour la première fois de son histoire

Hun Manet, 33 ans, chargé de la jeunesse au Parti du peuple cambodgien.

Krystel Maurice