Au Cambodge, le chef d’une pagode avoue avoir violé neuf jeunes moines

Ecrit par: Krystel MAURICE

Photo Krystel Maurice.

Accusé d’avoir violé neuf jeunes moines, le responsable d’une pagode bouddhiste située dans la province de Siem Reap a été arrêté et défroqué samedi.

Les familles des novices, âgés de 9 à 17 ans, ont porté plainte contre Vong Chet qui dirigeait depuis deux ans la pagode Ratanak Mony Rong Ko dans le district de Kralanh, à une trentaine de kilomètres de Siem Reap.

Elles affirment que le chef de la pagode, âgé de 46 ans, violent régulièrement leurs enfants depuis cinq mois. Celui-ci a reconnu les faits.

Les victimes ont également déclaré que le moine leur donnait de l’argent en échange de leur silence et menaçait de les battre si elles le dénonçaient.

Vong Chet devrait comparaître aujourd’hui devant le tribunal pour être inculpé.

Ces dernières années, nombre de pagodes du Cambodge ont été secouées par des scandales de tous ordres : crimes, prostitution, affaires de drogues, viols…

Krystel Maurice

Lire aussi  Birmanie: des dizaine de rebelles tués dans des combats avec l'armée